DISPOSITIF PINEL RECENTRÉ 2018 – 2022

DISPOSITIF PINEL RECENTRÉ 2018 – 2022

Dans son allocution du 17 juillet 2017 au Sénat, lors de la Conférence Nationale des Territoires, le Président de la République avait affirmé sa volonté de faciliter la création de logements nouveaux et de créer un choc d’offre sur les zones tendues.
Nous nous réjouissons dans son communiqué de presse de fin juillet de cette orientation et affichait son soutien au principe d’une redéfinition du zonage d’une loi Pinel vertueuse pour l’économie et les finances publiques.

Aujourd’hui à l’occasion de la conférence de presse donnée par Julien DENORMANDIE, secrétaire d’Etat au ministère de la cohésion des territoires, les éléments communiqués ont permis de clarifier la position du gouvernement précisant que le « dispositif Pinel était pérennisé pour quatre ans, jusqu’en 2022, et ainsi donner de la lisibilité au secteur et recentrer sur les zones urbaines ».

Le dispositif est donc restreint à compter de 2018 aux zones A bis, A et B1.

Nous ne pouvons que nous féliciter des éléments communiqués aujourd’hui.
Au-delà de l’effet vertueux pour les investisseurs d’un recentrage sur les zones urbaines les plus tendues, la reconduction pour 4 ans du dispositif donne à l’ensemble des professionnels de l’immobilier la visibilité nécessaire pour travailler au développement d’opérations immobilières dont les cycles de réalisation sont pluriannuels et se rallongent du fait de la complexité de la construction de projets en zones urbaines tendues.

Cette reconduction est une excellente nouvelle pour l’ensemble du secteur de la construction dont l’embellie récente reste fragile.

En effet, Le Ministère de la Cohésion des territoires avait annoncé le 29 août dernier,une baisse des ventes et des mises en ventes au 2ème trimestre 2017, de -9,4% et -17,1% respectivement.
Pour rappel, en mars 2017, nous avons déjà suggéré de recentrer le dispositif Pinel sur ces zones les plus tendues et donc d’exclure les communes situées dans les zones B2 et C.
L’objectif était double :

  • Concentrer l’effort de production de logements supplémentaires sur les secteurs sur lesquels les besoins sont les plus forts et rester fidèle à l’esprit du dispositif ;
  • Sécuriser les investisseurs particuliers en les orientant vers les marchés locatifs les plus larges et les plus dynamiques.

Nous avions récemment renouvelé cette proposition dans le cadre de la consultation lancée pendant l’été par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires auprès des collectivités territoriales et des acteurs du logement dans le cadre de la préparation du projet de loi logement mais également au travers de nombreux échanges avec des élus locaux, directement ou au travers de nos partenaires commerciaux ou promoteurs. En cohérence avec cette position, Nous nous sommes toujours refusé à commercialiser des opérations bénéficiant d’agrément Pinel sur les zones B2 et C.

NB : les communes éligibles au zonage Pinel représentent 8,4% du territoire ; en excluant les communes des zones B2 et C rendues éligibles par des agréments préfectoraux, ce chiffre passera à 5,4% mais regroupera l’ensemble des marchés les plus tendus.

Nous resterons attentifs à la finalisation du projet de loi, les contours définitifs du nouveau zonage et le taux de réduction d’impôt étant susceptibles d’arbitrages de dernière minute, lors des échanges au parlement comme au Sénat.

Rappelons que le texte final ne sera voté qu’en fin d’année et que les décrets d’application ne seront probablement publiés que fin décembre.

 

Pour plus d’information contactez nous au 09 64 33 32 77 au en remplissant le formulaire ci dessous

 

L’immobilier continue de grimper à Paris et les taux du crédit commencent à remonter.

L’immobilier continue de grimper à Paris et les taux du crédit au plus bas commencent à remonter .


Les prix de l’immobilier sont en hausse significative à Paris et dans d’autres grandes villes françaises depuis le début de l’année.

Les prix de l’immobilier ont poursuivi leur progression à Paris comme en régions au mois de novembre. La hausse des prix est devenue significative depuis le début de l’année, soutenue par la baisse des taux du crédit et l’allongement des durées d’emprunt. Une situation qui interpelle.

Au cours du mois de novembre, les prix de l’immobilier ont de nouveau progressé de 0,1% à Paris, amenant leur progression à +3,6% depuis le début de l’année, selon le dernier baromètre établi par MeilleursAgents.com.

L’année 2016 aura ainsi mis fin à quatre années de lente tendance baissière sur les prix de l’immobilier parisien, qui avait perdu presque 10% de sa valeur entre le pic atteint en 2011 et le creux de la fin 2015.

La tendance haussière depuis le début de l’année se retrouve également dans l’ensemble des départements d’Île-de-France, avec des hausses de +2,5% dans le Val-de-Marne (94) et +2,2% en Seine-St-Denis (93), qui sont les deux départements les plus dynamiques depuis le début de l’année.

Cette même tendance haussière se retrouve dans la plupart des grandes villes de France. Ainsi, depuis le début de l’année, les prix de l’immobilier ont progressé de 3,1% à Nantes, 4,0% à Bordeaux et même 5,9% à Lyon.

Seules Strasbourg (-2,2%), Marseille (-0,9%), Toulouse (-0,7%) et Nice (-0,4%) ont connu une baisse modérée du prix moyen au mètre carré depuis le 1er janvier.

Les taux de crédit poursuivent leur baisse

Selon le dernier baromètre de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux du crédit ont par ailleurs poursuivi leur baisse le mois dernier, et ce malgré le rebond des taux du marché obligataire.

Les taux du crédit immobilier hors assurances sont ainsi tombés à 1,31% en moyenne en novembre, un nouveau plus bas historique, alors même que la durée moyenne des nouveaux prêts s’est allongée.

27,3% des prêts immobiliers contractés en France le mois dernier ont été réalisés pour une échéance de 25 ans et plus. Les prêts immobiliers d’une durée supérieure à 20 ans représentent pour leur part 61,5% du total des prêts émis par les banques en novembre.

L’allongement des durées de prêts soulève dans une certaine mesure la question de l’augmentation de l’endettement des jeunes ménages français et des risques liés à cet endettement de long terme dans un univers de croissance économique fragile.

Pour les banques de détail, cette situation se traduit par une accumulation dans leur bilan de prêts peu rentables susceptibles de grever leur rentabilité à long terme en cas de remontée des taux.

Bientôt un retournement de tendance ?

MeilleursAgents.com note d’ailleurs pour sa part un début de renversement de tendance sur les taux du crédit immobilier, qui « ont légèrement augmenté [à la fin du mois de novembre] après avoir atteint un niveau historiquement bas ».

Les taux du crédit immobilier ont ainsi reproduit avec un peu de retard la tendance observée sur les taux d’emprunt de l’Etat français à long terme (10 ans et 30 ans), qui servent de benchmark pour connaître le « taux sans risque » à appliquer de manière minimale à tout emprunteur en fonction de sa durée d’emprunt, auquel s’ajoute une prime de risque liée à sa situation financière.

« En France, les taux des OAT à 10 ans sont passés de 0,1% en septembre à 10 ans à près de 0,8% début décembre. Cette hausse de 0,7% en 3 mois semble marquer la fin du cycle de baisse des taux amorcé en juin 2015 » souligne Sébastien de Lafond, Président de MeilleursAgents.com.

Ce dernier poursuit : « L’arrêt de la baisse des taux [du crédit immobilier] voire une légère remontée pourrait encourager les acheteurs à accélérer leur projet d’acquisition pour profiter de taux encore bas [mais aussi] enrayer la hausse des prix observée dans certains marchés dont Paris ou Lyon ».

Source Boursorama


http://www.boursorama.com/actualites/l-immobilier-continue-de-grimper-a-paris-et-les-taux-du-credit-poursuivent-leur-baisse-03654a9c7c5a2525ae6503a6bed08873



Evolution des prix de l’immobilier dans les 10 principales villes de France au 1er décembre 2016. Source : MeilleursAgents.com.

 

Pourquoi investir dans des résidences sénior en loi Pinel

Pourquoi investir dans des résidences sénior

en loi Pinel

Un bon moyen de garder pendant des années un locataire et de sécuriser votre investissement.

Ce concept de village de sénior est très apprécié par les résidents du fait de la convivialité et des activités partagées dans des lieux de communs.

 

Contactez nous


Tel 06 10 49 08 23

contact-patrimoine@claudinon.com

RCS LYON 537 983 850 00018

 

Votre Etat Civil








Votre Situation




Vos Revenus Impôts /Fiscalité


Vos charges actuelles et Patrimoine



Capacité Financières

Mes Intérêts








Je souhaite avoir plus d’informations

Merci pour vos informations,dés réception, nous vous contacterons et étudierons ensemble votre projet.

Conditions générales

Vos informations sont recueillies par la société ALLTIC et sont nécessaires au traitement de votre demande. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification des données vous

Immobilier : le manque d’information perturbe les futurs acquéreurs

Immobilier : le manque d’information perturbe les futurs acquéreurs

Le moral des acquéreurs immobiliers pourrait être meilleur. Malgré les bonnes conditions du marché avec de faibles taux d’emprunt, des prix en baisse et des aides gouvernementales adaptées, les acquéreurs ne semblent pas vraiment se rendre compte de la situation favorable dans laquelle ils baignent.

Une bonne raison pour faire appel à un professionnel du patrimoine et de la fiscalité.

investir-dans-l-immobilier

Immobilier Neuf « Pinel » : Les Villes Où… Ne Pas Investir

Immobilier Neuf « Pinel » : Les Villes Où… Ne Pas Investir

le laboratoire de l'immobilier
le laboratoire de l’immobilier

 

Pour profiter de la réduction d’impôt loi Pinel, les particuliers se ruent sur l’immobilier neuf. La localisation du bien est primordiale. Certaines communes sont à éviter. Stimulé par des taux au plus bas, l’investissement locatif privé dans le neuf ou assimilé, sous le régime dit « Pinel », connaît un franc succès. L’attrait fiscal de ce dispositif, qui vient d’être prorogé d’un an, jusqu’au 31 décembre 2017, dans le projet de loi de finances pour 2017, ne doit toutefois pas masquer les règles de prudence à observer avant d’investir. 64 communes à risque Comme pour tout placement immobilier, la qualité de l’emplacement et l’état réel de la demande locative sont essentiels. Toutes les villes n’offrent pas les mêmes perspectives de rentabilité. Le Laboratoire de l’immobilier, spécialiste de la sélection de programmes neufs, a publié la liste des 64 communes éligibles au dispositif Pinel, où des risques locatifs peuvent actuellement se présenter. Certaines sont à éviter, d’autres à surveiller (voir ci-contre). Pour établir cette liste, l’organisme a croisé plusieurs critères quantitatifs et qualitatifs. « Nous mettons en garde les investisseurs contre la multiplication des agréments préfectoraux, qui ont permis notamment à certaines communes classées en zone B1 et B2 de bénéficier du dispositif Pinel, alerte le Laboratoire de l’immobilier. En effet, toutes ces communes ne présentent pas les signes habituels d’une pénurie de logements tels qu’un faible taux de vacance, une forte évolution du nombre de ménages ou encore une faible activité de construction. Certaines, au contraire, disposent d’une offre de logements abondante, voire excessive. » [..]
Source:
Les Echos
Date Article:
10/2016
Journaliste:
Anne-Sophie VION

La vie immo : Le Laboratoire de l’Immobilier met en garde sur les investissements

La vie immo : Le Laboratoire de l’Immobilier met en garde sur les investissements Pinel à risque– 04/11

 

Investissez dans un logement neuf éligible en PINEL en toute sécurité .
Je vous invite à écouter cet interview de Franck Vignault sur BFM BUSINESS.
Toutes nos solutions passent par le laboratoire de l’immobilier et vous garantissent une pérennité de votre investissement. Contactez moi au 06 10 49 08 23. et rencontrons nous pour vous expliquer les mécanismes des leviers liés à l’immobilier.

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

 

69100 VILLEURBANNE – LMNP WELC’HOME – KAUFFMAN & BROAD

 LMNP WELC’HOME – KAUFFMAN & BROAD

Résidence étudiante

69100 VILLEURBANNE

lmnp-69100-villebanne-welchome-perspective
lmnp-69100-villebanne-welchome-perspective

LIVRAISON : JUIN 2018

  • Résidence étudiante composée de studios et certains T2 dédiés à la colocation
  • Intérieurs design, spacieux et optimisés
  • Parking en sous-sol et espaces pour les deux roues
  • Présence d’un Chargé de Résidence, logé sur site
Promoteur : KAUFMAN & BROAD Rhônes Alpes

Une architecture ouverte et contemporaine

Conçue autour d’un jardin commun en cœur d’îlot avec des arbres de hautes tiges aux couleurs vert-rosé, des parasols métalliques mais aussi des banquettes colorées, Welc’Home est aménagée pour favoriser la convivialité et l’échange.
La réalisation se compose de deux immeubles de 5 étages. Élégantes, les façades parées d’un jeu d’enduits contrastés dans des tons gris, et de garde-corps en verre dépoli, donnent à l’ensemble une allure résolument moderne. Équipée de panneaux solaires photovoltaïques en toiture, elle bénéficie également de la dernière réglementation thermique 2012 qui permet un maximum d’économies d’énergies. Welc’Home dispose d’un parking en sous-sol ainsi que des espaces pour les deux roues.

Villeurbanne, attractive & rayonnante

Dans le prolongement des 3e et 6e arrondissements de Lyon, Villeurbanne offre à ses habitants un cadre de vie de premier choix, tout en bénéficiant de son dynamisme. Elle possède une identité avant-gardiste affirmée et porteuse de projets urbains ambitieux. La ville profite d’un excellent maillage de transports en commun (métro, tramway, bus, Vélo’V, Rhônexpress vers l’aéroport Saint-Exupéry…) qui la relie facilement à l’ensemble de l’agglomération.

Grâce à un tissu associatif et culturel riche, un bassin d’emplois en pleine expansion, des infrastructures scolaires de qualité telles que le renommé campus de la Doua et ses grandes écoles (INSA, Université Claude Bernard, ENSSIB, ISTIL…), Villeurbanne développe son attractivité auprès des étudiants et jeunes actifs.

Welc’Home permet de répondre à une demande de logements universitaires de plus en plus forte et de réaliser un investissement durable et serein en résidence étudiante.

Un quartier vivant au cœur de la ville

Welc’Home s’inscrit dans le quartier dynamique et convivial des « Poulettes », animé de nombreux commerces de proximité. Notre réalisation jouit ainsi d’une situation privilégiée à 10 minutes* en bus et moins de 15 minutes*à pied de la Doua, à quelques pas du métro A arrêt Gratte-Ciel, et des lignes C26 et 27 (vers le centre de la ville et vers le Vieux Lyon).

Le quartier des Gratte-Ciel prisé par les Villeurbannais et les infrastructures qui accueillent une importante vie culturelle (Théâtre National Populaire, salle de concert du Transbordeur, Institut d’Art Contemporain, Astroballe) ne sont quant à eux qu’à quelques minutes de la réalisation.

Des appartements soignés & fonctionnels

Welc’Home accueille des studios et quelques 2 pièces dédiés à la colocation avec des intérieurs design, spacieux et optimisés. Tout a été pensé pour le bien-être des étudiants au quotidien : salle d’eau et WC privatifs, cuisine équipée avec réfrigérateur, mobilier de qualité avec grand bureau, rangements astucieux et literie grand confort. De plus, certains appartements sont prolongés par des balcons offrant une très belle luminosité

Des services associés pour plus de confort et de praticité

La réalisation propose aussi une connexion wifi illimitée haut débit, une salle informatique, un service photocopie et imprimante et une salle d’étude pour favoriser la réussite et l’indépendance des étudiants. Une salle de fitness, un espace détente et une laverie sont également à la disposition des résidants.

 Type de bien  :  App Studio – App T1 Tarif de : de 97 680 €  à  169 000 €
Surface : de 15,45 M2 à 28M2 Loyer estimé :  de 267 € à  561 €
Etage : de RDC à  5 Rentabilité moyenne de l’opération : 3,30%
lmnp-69100-villebanne-welchome-perspective

LES AVANTAGES FISCAUX

LE RÉSULTAT FISCAL EST DÉTERMINÉ EN PRENANT EN COMPTE

Les recettes H.T. (loyers perçus)
L’ensemble des charges et les frais engagés pour les besoins de l’exploitation (entretien et réparation, charges

de copropriété, taxe foncière, frais de comptabilité, frais de dossier …).

Les intérêts d’emprunt

Les amortissements de l’immobilier (4% de l’investissement H.T. sur 25 ans) et du mobilier (20% de l’investissement H.T. pendant 5 ans) peuvent être déduits dans la limite d’un plafond égal à la différence entre le loyer et les autres charges relatives au bien loué. Le montant de cet amortissement est imputable lorsque l’activité devient bénéficiaire.

Pendant la période de déficit, ils sont réputés «différés» ou «écartés». Ils viendront s’imputer des bénefices lorsque l’activité deviendra bénéficiaire et permettront alors de générer des revenus non fiscalisés.
Attention la valeur du terrain n’est jamais amortissable.

Récupération de la TVA l’investisseur récupérera la TVA dans le cadre d’une résidence de services (avec au moins 3 services sur 4) si le bien est neuf (VEFA – taux T.V.A. à 20 %) ou déjà en exploitation (régime de la TVA sur marge) le cas échéant.

 LES OBLIGATIONS

 liées à l’investissement immobilier locatif en LOUEUR MEUBLÉ NON PROFESSIONNEL

Le non respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

OBLIGATIONS POUR AVOIR LE STATUT DE LOUEUR MEUBLÉ NON

• Tenir une comptabilité commerciale ainsi que de se soumettre à l’ensemble des obligations déclaratives et comptables pesant sur les entreprises.

• La déclaration scale de l’exploitation se fait sur la 2031 dont le résultat est reporté sur la 2042C au régime BIC non professionnel réel normal ou réel simpli é.

PLUS

• Imposition selon les règles applicables des plus values immobilières réalisées par les particuliers.

LES GARANTIES DE VOTRE OPÉRATION

SELECTION RIGOUREUSE DES PRODUITS

• Sélection et analyse économique et sociale des sites

• Qualité des services proposés aux clients

SELECTION RIGOUREUSE DU GESTIONNAIRE

• Expérience, implantation nationale, surface et garanties financières

LOYERS GARANTIS PAR BAIL COMMERCIAL DE 9 ANS

• Le versement du loyer n’est pas lié à l’occupation du logement. Il est garanti par le bail commercial signé avec le gestionnaire du bien.

ASSISTANCE COMPTABLE, FISCALE ET JURIDIQUE

  • Contrat de partenariat avec un cabinet d’expertise spécialisé qui pourra assurer la comptabilité du client si ce dernier le désire.
  • Si le client le désire, mise en relation avec un cabinet d’avocats spécialisé pour constituer une SARL de famille ou EURL.

Faut-il craindre d’une bulle immobilière ?

Faut-il craindre d’une bulle immobilière ?

 Une étude de la banque UBS vient de tirer le signal d’alarme : dans plusieurs villes du monde le risque de bulles immobilières est très élevé. Cette menace est-elle à prendre au sérieux ? L’analyse de Pierre Sabatier, économiste et directeur de PrimeView. Ecorama du 21 octobre 2016 présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

 

LES PLUS-VALUES MOBILIÈRES / IMMOBILIÈRES

LES PLUS-VALUES

La plus ou moins value (gain ou perte en capital) est la différence positive ou négative entre le montant de la cession d’un bien ou titre immobilier ou mobilier et le montant d’acquisition de ce bien ou titre (ou sa valeur comptable si des amortissements ont été pratiqués.)

1 ) La plus-value immobilière

C’est le prix réel stipulé dans l’acte de vente, majoré éventuellement de certaines charges et indemnités, diminué des frais de cession : taxes (par exemple, la TVA nette payée si la vente est soumise à cet impôt) et des frais supportés à l’occasion de la cession (commission versée à un intermédiaire, frais de mainlevée d’hypothèque…).

Les personnes qui cèdent contre rémunération un bien immobilier sont imposables à l’impôt sur le revenu au titre de la plus-value dégagée par cette vente, sauf exonérations.

Seules les résidences principales restent exonérées de taxation sur la plus-value.
La plus-value est reste imposée intégralement pour les 5 premières années de possession.

Le délai avant exonération complète passe de 30 ans… à 22 ans de détention pour le prélèvement scal (applicable au 1er septembre 2013). Pour le prélèvement social, il sera acquis à 100% après la 30 ème année de détention.

Le vendeur béné ciait d’un abattement exceptionnel de 25% entre le 1er septembre 2013 jusqu’au 31 août 2014.

L’abattement est progressif selon la durée de détention :

Taux annuel d’abattement pour déterminer l’assiette de la taxe sur les plus-values

Taux annuel d’abattement pour déterminer l’assiette des prélèvements sociaux

Entre 0 et 5 ans

0%

0%

Entre 6 et 21 ans

6% par an

1,65% par an

La 22e année

4%

1,60%

De la 23e à la 30e année

exonération complète

9% par an

Après 30 ans

exonération complète

exonération complète

Taux applicables aux cessions intervenant à compter du 01/09/13. A noter : les cessions intervenant entre cette date et le 31 août 2014 béné ciaient d’un abattement exceptionnel de 25%. Taxe scale de 19% éventuellement majorée de 2% à 6% si le montant de la plus-value excède 50.000 euros à laquelle s’ajoutaient les prélèvements sociaux de 15,5%.

Taxe additionnelle sur plus-values nettes

Montant de la plus-value taxable

Taux de la taxe aditionnelle

Entre 50 000 et 100 000 euros

2%

Entre 100 000 et 150 000 euros

3%

Entre 150 000 et 200 000 euros

4%

Entre 200 000 et 250 000 euros

5%

Supérieur à 250 000 euros

6%

2) La plus-value mobilière

Titres concernés

• les valeurs mobilières (actions, obligations, etc.),
• les droits sociaux (actions et parts de sociétés sauf les titres de certaines sociétés immobilières),
• les titres représentatifs de valeurs ou droits imposables (par exemple, actions de Sicav, parts de fonds communs de placement).

Taux d’imposition

Les plus-values de cession de valeurs mobilières sont imposées :
• IR x TMI,
• 15,5 % au titre des contributions sociales.Depuis le 1er janvier 2010, les plus-values de cession de valeurs mobilières sont soumises aux prélèvements sociaux dès le 1er euro de cession.

L’impôt afférent à la plus-value taxable est déclaré sur l’imprimé n°2074.
Les plus-values, après application de l’abattement sont imposable sur le revenu selon le taux marginal le plus élevé.

Taux d’imposition via l’impôt sur le revenu, applicable sur les revenus 2015

TMI TMI + PS (1) CSG Déductible (2) Taux global (3)
0,00% 15,50% 0,00% 15,50%
14,00% 29,50% 0,71% 28,79%
30,00% 45,50% 1,53% 43,97%
41,00% 56,50% 2,09% 54,41%
45,00% 60,50% 2,30% 58,21%

(1) : Taux des prélèvements sociaux de 15,50%, applicables à partir du 1er janvier 2015 (2) : Taux de déduction de la CSG applicable à partir du 1er janvier 2015
(3) : Taux global d’imposition des intérêts.

INTERVENANTS D’UNE OPÉRATION UTILISANT UN SUPPORT IMMOBILIER

INTERVENANTS D’UNE OPÉRATION

UTILISANT UN SUPPORT IMMOBILIER

intervenant-d-une-operation-utilisant-un-support-immobilier

La construction de logements en juin 2016

La construction de logements en juin 2016

la-construction-de-logements-en-juin-2016

LA LOI PINEL PROLONGÉE JUSQU’EN 2017

LA LOI PINEL

PROLONGÉE JUSQU’EN 2017

IMMOBILIER / FISCALITÉ / LOI 2016

Le 8 avril 2016, le président de la république François Hollande a annoncé la prolongation du dispositif fiscal Pinel jusqu’au 31 décembre 2017.
Le chef de l’État a déclaré : « ce dispositif a marché, marche et marchera encore »

Investir dans la “Pierre-Papier”

Investir dans la “Pierre-Papier”

Désignant l’ensemble des placements adossés à de l’immobilier, elle permet de diversifier son patrimoine et de percevoir des revenus en libérant l’investisseur de toute contrainte.

Avec la “pierre-papier”, les épargnants accèdent à l’immobilier (pour un montant réduit comparé à un investissement en direct) à travers une gamme de produits variés. Parmi eux, les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) et les OPCI (organismes de placement collectif en immobilier).

“L’épargne collectée via les SCPI est affectée à l’achat d’immeubles à usages de bureaux, de commerces ou d’habitation.
La diversité des biens acquis, des zones géographiques, des types de locataires permet une mutualisation des risques qui a offert, jusqu’à présent, un rendement net de l’ordre de 5%*”.

Véritable outil de gestion patrimoniale, les SCPI constituent un placement à long terme pour assurer des revenus complémentaires potentiels une fois la retraite venue par exemple. De plus, dans une optique successorale, il est plus facile d’organiser la transmission de parts de SCPI que d’un immeuble.

Proches des SCPI, les OPCI diffèrent par la structure de leurs actifs. Ils détiennent entre 60% et 90% d’immobiliers, jusqu’à 30% d’actifs financiers et, surtout, au moins 10% de liquidités. “Nos OPCI sont investis à 55% en actifs physiques et 45% en monétaires, obligations, foncières cotées. Cela permet d’associer souplesse et diversification tout en offrant plus de liquidité qu’un placement en direct ou des SCPI”.

Sur le plan fiscal, les porteurs de parts d’OPCI sont soumis à la fiscalité des revenus de valeurs mobilières.
Quant aux SCPI, la fiscalité des revenus est identique à celle d’un investissement locatif en direct.
Leurs gains sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers. À la revente, la plus-value éventuelle est imposée selon les mêmes modalités fiscales. Enfin, ces produits peuvent être logés dans un compte titres ou un contrat d’assurance vie.

La “pierre-papier” n’est pas sans risques. Le capital et le revenu ne sont pas garantis. De même, une situation économique et financière défavorable, une fiscalité évolutive, des tensions sur le marché immobilier peuvent avoir un impact négatif sur la valeur des actifs et, par conséquent, sur le rendement.

Avant d’investir, “il est important de s’informer sur la stratégie d’investissement, le taux de vacance mais aussi la taille du support pour limiter le risque de défaut”